DISCRETION BRULANTE

SANS JAMAIS APERCEVOIR L’ AUTRE TOUT FAIRE DANS LOBSCURITÉ LA PLUS TOTALE; NE CONNAITRE QUE DE L AUTRE SON SOUFFLE SON ODEUR LA PLUS INTIME SA VOIX SES RÂLES SA PEAU LA PLUS DOUCE , LA PLUS SENSIBLE & LA PLUS FRAGILE. UNE RENCONTRE DE TOUS LES SENS….TOUS SAUF “LA VUE”………



C’ETAIT UN SOIR DE MARS JE CROIS BIEN….A L’ÉPOQUE LE NET ETAIT A MES YEUX FAIT POUR LES BAC + 7 ….. ET LE LIBERTINAGE PASSAIT DONC POUR MOI PAR DES NUMEROS DE TELEPHONES OU A L’AUTRE BOUT ON « POUVAIT » RETROUVER DES FILLES & DES GARçONS …LE BUT ETANT DE COURTISER L’AUTRE SEXE POUR ESSAYER DE SORTIR DE CE PUTAIN DE NUMÉRO PRIVÉ QUI COUTE UNE FORTUNE POUR DIALOGUER EN PRIVÉ SUR SON PROPRE NUMÉRO DE TEL & PAR LA MÊME FAIRE NON SEULEMENT DE SUBSTANCIELLES ÉCONOMIES MAIS AUSSI ETRE PLUS PROCHE DE CELLE QUI AVAIT ACCEPTER LE DIALOGUE…..OR COMME CHACUN SAIT LES GENS QUI VONT SUE CE TYPE DE NUMÉRO N’Y VONT PAS POUR FINIR LA VAISSELLE. ME VOILÀ DONC A ÉCHANGER MON NUMERO AVEC UNE NANA DE MON AGE SEULE CHEZ ELLE SUR SON CANAPÉ TOUT COMME MOI DAILLEURS …ET BLA… BLA… BLA… ET BLA… BLA… BLA… & C’EST QUOI TON STYLE ET çA TU AIMES ..;OUI BOFF & TOI…A MOI J’AIME BIEN….ETC…ETC…BREF UNE DISCUTION PLUTÔT ROSE QUI POUR CERTAINS NE VOLERAIT PAS BIEN HAUT MAIS QUI CE SOIR LÀ POUR NOUS S’ÉTAIT NICHÉE LÀ OU ON AVAIT ENVIE QU’ELLE SE NICHE…A LA « HAUTEUR QUI NOUS INTÉRÉSSAIT » SACHANT QU’IL ÉTAIT AUX ALENTOURS DE DEUX HEURES DU MATIN ….ON TROUVAIT QUE S’ETAIT RIEN QUE DE TRÈS NORMAL…..
AU FUR & A MESURE QUE NOS QUESTIONS ET NOSRÉPONSES ÉTAIENT DE PLUS EN PLUS CIBLÉES…JE ME RENDAIT COMPTE & S’ETAIT SANS DOUTE PAS A SENS UNIQUE; QUE NOTRE NUIT N’ÉTAIT PAS COMPLÈTEMENT FINIE…QUE AU NIVEAU BLA..BLA..ON ALLAIT TOUT SAVOIR L’UN DE L’AUTRE MAIS QUE LA SUITE NOUS TENTAIT VRAIMENT BEAUCOUP…
 » ET LÀ EN CE MOMENT , LÀ TU FAIS QUOI … »
–  » HEU… LÀ EN CE MOMENT , TOUT DE SUITE; HEU… RIEN POURQUOI ?? TU VOUDRAIS QUE JE FASSE QUOI ?? »
– « HEU… RIEN NON CE QUE JE VOULAIS TE DIRE C’EST TU AURAIS ENVIE DE FAIRE QUOI ?? »
-« HEU LA TOUT DE SUITE ?? »
– « NON PAS LA TOUT DE SUITE ….MAIS DANS UNE HEURE…PAR EXEMPLE… »
– » BEN JE SAIS PAS & TOI ??  »
BREF DEUX MÔMES QUI ONT UNE ENVIE DÉRRIÈRRE LA TÊTE MAIS LE DIRE NOIR SUR BLANC çA SORT PAS…..
–  » ENFIN…JE VOULAIS DIRE ON SE VOIT CE SOIR ?? »
– » CE SOIR…?? »
– « OUI CE SOIR….. »
–  » BEN OUI MAIS PAS CHEZ MOI …PAS POSSIBLE…. »
ET MOI DE LUI RÉPONDRE « CHEZ MOI NON PLUS… »
 » OUI MAIS Où ALORS TOUT EST FERMÉ LÀ IL EST + DE 2H DU MAT…. »
–  » JE TE PROPOSE L’HOTEL….J’AI ENVIE DE TE FAIRE L’AMOUR »
–  » ELLE DE ME RÉPONDRE A MA PLUS GRANDE STUPEFACTION  »
– » CHICHE »….
-« CHICHE »
-« Où »
– « LE VIDÉOTEL SUR LA ROCADE SA TE DIT FACILE D’ACCÉS… »
– » OK »
JE DOIS DIRE QUE J’AI RAREMENT ÉTÉ AUSSI SURPRIS PAR UNE DÉCISION SI BRUTALE
ON VA FAIRE L’AMOUR C’EST PRÉVU ON VIENT DE SE LE DIRE …ON NE S’EST MÊME PAS VU ON S’EST PEUT ETRE MENTI SUR NOS PHYSIQUE…C’EST UNE ENVIE DE BAISE QUI MONTE QUI MONTE QUI MONTE…BREF JE LUI PROPOSAIS UN SCÉNARIO ENCORE PLUS FOU AYANT A LA FOIS PEUR QUE NOTRE RENCONTRE SOIT UN FIASCO & L’HISTOIRE AUSSI DE VOIR SI ON POUVAIT ALLER UN PEU PLUS LOIN ENCORE.
 » TU AS DEJÀ FAIT L’AMOUR AVEC QQUN QUE TU N’A JAMAIS VU ?? »
 » MOI NON POURQUOI ?? & TOI ?? POURQUOI TU ME DEMANDES çA ?? »
 » çA TE DIRAIT DE FAIRE L’AMOUR AVEC QU’ELQU’N QUE TU N’A JAMAIS VU ET QUE TU NE VERRAS JAMAIS ..?? »
 » TU VEUS DIRE QUUOI PAR LÀ  »
« JE TE PROPOSE DE SE RETROUVER DANS LA CHAMBRE D’HOTEL , JE SERAI NU DANS LE LIT TU RENTRES SANS ALLUMER LA LUMIÈRE TU TE DÉSHABILLE ET TU TE FAUFILES AU FOND DES DRAPS …. DÈS QUE JE SUIS AU FOND DU LIT, JE T’APPELLES JE TE DONNES LE CODE D’ACCÉS DE L’ENTRÉE ET LE NUMÉRO DE LA CHAMBRE…..ON FAIT L’AMOUR ET ON SE QUITTE APRÈS SANS NE S’ÈTRE JAMAIS VU…… »
« ……………. » PAS UN SON.
 » OUAIS JE TE PROPOSAIS çA COMME çÀ…çA AURAIT PUT ETRE DRÔLE …;C’EST TOUT. »
 » PAS CAP…. »
LÀ JE RESTAIS ENCORE PLUS SUR LE CUL…..J’ÉTAIS VRAIMENT TOMBER SUR UNE LIBERTINE JOUEUSE QUI AVAIT PAS FROID AUX YEUX….J’ETAIS EN TRANSE…
 » CAP….JE FILE & JE T’APPELLE QUAND J’AI LE CODE & LE NUMERO DE CHAMBRE OK  »
 » OK »
& ME VOILÀ A 130 FILANT DANS LA NUIT SUR LA ROCADE BORDELAISE….L’IDÉE DU LAPIN ME TRAVERSA ALORS L’ESPRIT …MAIS BIEN SUR T’ES TROP CON…. TU VA TE PAYER UNE NUIT D’HOTEL POUR TE BRANLER …çA FAIT DÉSORDRE….AUSSITÔT JE LA RAPPELAIS POUR LUI FAIRE JURER QUE CE N’ETAIT PAS UN LAPIN…..J’ENTENDIS DÈS QU’ELLE DÉCROCHA LE BRUIT DE SA VOITURE …..JE LUI DIT ALORS  » PAS DE LAPIN…?? »
– « ELLE ME REPONDIT T’ES CON OU QUOI JE SUIS HYPER ÉXITÉE…. »
QQS MINUTES PLUS TARD JE LA RAPPELLAIS
–  » ALLO C’EST LE CODE « 52326 » CHAMBRE 25 JE SUIS AU FOND DU LIT….JE T’ATTENDS »
10MN PLUS TARD J’ENTENDIS LE LOQUET DE LA PORTE TOURNER LENTEMENT….
J’APERçU UNE OMBRE QUI PENETRAIT DANS LA CHAMBRE & AUSSITOT LE BRUIT DES VÈTEMENTS QU’ELLE ENLEVAIT UN PAR UN SANS SE PRESSER PLUS QUE çA JE LES COMPTAIT ESSAYANT DE LES APERCEVOIR DANS L’OBSCURITÉ, J’ENTENDIS LE BRUIT FEUTRÉ DE LA PETITE CULOTTE QUI GLISSE LE LONG DES CUISSES…RECONNAISSABLE PARMIS TOUS DANS LE NOIR D’UNE CHAMBRE….PUIS ELLE SE GLISSA DANS LE LIT ET DIT SON PREMIER MOT DANS LA CHAMBRE…..
– » VOILÀ !  »
JE N’EN CROYAIS PAS MES OREILLES J’AVAIT LE SEXE EN FEU J’ETAIS ÉXITÉ COMME JAMAIS…JE LUI CARAISSAI ALORS AUSSITÔT LES CHEUVEUX LA BOUCHE LES SEINS, COMME POUR ESSAYER DE LA DÉCOUVRIR J’ESSAYAIS DE LA RESPIRER , FRUSTRÉ DE NE POUVOIR LA VOIR MALGRÈS TOUT. QUAND MA MAIN S’APPROCHA DE SON SEXE C’ETAIT UNE FONTAINE….ELLE ME DIT ENCORE DEUX MOTS…
–  » ET OUI… »
A PARTIR DE LÀ TOUS LES RECOINS DE NOTRE INTIMITÉ ONT ÉTÉS SENTIS, TATÉS, GOUTÉS, MALAXÉS, TITILLÉS, SUCÉS….


JE M’APERçU QUE MA COMPAGNE INVISIBLE ETAIT RONDELETTE, QU’ELLE N’AVAIT PEUT ETRE PAS PRIS DE DOUCHE AVANT DE VENIR, JE M’APERçUT QUE J’AVAIS RAREMENT SENTI UNE FILLE MOUILLER AUTANT…..BREF JE M’APERçUS QUE CETTE SITUATION L’ÉXITAIT AUTANT QU’A MOI…..ON A FAIT L’AMOUR PENDANT TROIS HEURES…PUIS JE ME SUIS RHABILLÉ ET JE LUI AIT DIT
– » A DEMAIN SUR LE RÉSEAU VERS 20H ?? »
ELLE M’A RÉPONDU
–  » OK »
JE SUIS RENTRÉ CHEZ MOI EN SIFFLANT
LE LENDEMAIN ON A BLABLATAIT SUR LE RESEAU
LE SURLENDEMAIN AUSSI
ON N’A JAMAIS PLUS REFAIT L’AMOUR ENSEMBLE COMME POUR NE PAS GACHER CE SOUVENIR TORRIDE DE DEUX CORPS LIQUÉFIÉS PAR LE DESIR …
UN JOUR MON INCONNUE N’EST PLUS VENUE SUR LE RÉSEAU MAIS UNE « NOUVELLE CONNAISSANCE » DE CE MÊME RÉSEAU A QUI JE RACONTAIS MON AVENTURE M’A RÉPONDU….C’EST UNE COPINE A MOI, ELLE TRAVAILLE A L’HOPITAL AVEC MOI….ELLE M’A TOUT RACONTÉ…..ELLE A UN MEC ELLE NE FAIS PLUS DE RÉSEAU, ELLE M’A JUSTE DIT QU’ELLE AVAIT TROUVÉ çA SUPER….
QUAND JE ME SOUVIENS DE CETTE HISTOIRE QUI PEUT PARAITRE A BEAUCOUP TRÈS BANALE….JE ME SOUVIENS AVANT TOUT DE CETTE PETITE VOIX UN BRIN TIMIDE D’UNE FILLE TOUTE NUE DANS LE NOIR QUI M’A DIT
– « VOILÀ…. »
PUIS QQS MINUTES APRÈS
– » ET OUI…. »

~ par intimitemasculine sur septembre 11, 2006.

Une Réponse to “DISCRETION BRULANTE”

  1. Tu écris très bien.. j’adore.. la situation… l’excitation… merci… je suis toute « chose » là… sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :